Accueil‎ > ‎Actualité sportive‎ > ‎

Compte-rendu 1er 1/4 de Chièvres - par Colin Chabot

publié le 1 sept. 2014 à 07:30 par Vandiest Thomas   [ mis à jour : 1 sept. 2014 à 07:31 ]
Bien qu’un grand nombre de triathlètes du RCBT participaient ce dimanche au Belman à Robertville, quatres autres ont parcourus le pays de Chièvres, de la carrière de Mafles jusqu'à la grand place pour voir Tom Vandiest s’imposer encore une fois après sa victoire la semaine précédente à Lausanne.
Au départ le temps est incertain, mitigé entre de courte éclaircies et des pluies diluviennes toutes aussi courtes. La température de l’eau est de 19 degré, juste ce qu’il faut pour nager en néoprène. J’enfile ma combi juste au moment ou il se remet à pleuvoir, drôle d’impression d’avoir une combi mouillée juste à l’extérieur. On se dirige vers le point d’eau où Tom est en train de s’échauffer mentalement et physiquement, il nous confie viser le podium, faut dire qu’il est bouillant le coach après sa victoire à Lausanne, pour ma part j’espère juste finir mon premier quart sans mourir sur la course à pied.
Après quelques longueurs d’échauffement, tous les participants sont invités à se placer sous le fil rouge qui matérialise la ligne de départ. L’eau est presque claire, il a arrêté de pleuvoir, un rayon de soleil pointe même le bout de son nez, mais la tension est palpable, après quelques encouragement d’un commentateur à l’humour fou, le départ est donné.

Je décide de ne pas m’affoler et de partir tranquillement pour rejoindre un bon groupe quand le gros des nageurs se sera un peu étiré pour éviter les coups, tactique assez réussie puisque après 200 mètres je me retrouve derrière Gilles, indemne. Je nage sereinement sans me poser de question en allongeant bien les bras. Puis il y a une grosse confusion après une bouée dans le groupe de nageurs mais je retrouve assez rapidement un lièvre avec qui je finis la natation aux alentours de la 20e place, verdict 1500m en 22’14’’.

Je me remets vite de mes émotions dans le parc à vélo, range ma combi dans le sac poubelle qui nous était attribué et pars à vélo avec trois autres gars. Le parcours est assez plat bien que très venteux, en majorité de face, ¾ face. Je résiste à la tentation de trop pousser sur les pédales tout en m’imposant un bon rythme, suivant scrupuleusement les conseils de Vincent Veldeman pour ne pas craquer sur la course à pied. Joachim me rejoint au milieu du premier tour avec d’autres purs rouleurs, j’essaye de le garder en point de mire mais il disparait après 5Km. Je termine les 44 Km de vélo avec une moyenne de 31 km/h.
À l’entrée du parc (le deuxième parce que l’arrivée ne se trouvait pas près du lac), je ne trouve plus mes chaussure, je les avais rapidement déposées avant la course pour rejoindre le départ natation à 5 Km de là, sans vraiment y faire attention. Après quelques allez retours je les trouve enfin (je crois que j’ai fais la transition le plus lente de toute ma vie) j’enfile mes chaussettes pour éviter les cloques et je pars sur un rythme moyen. Tom me rejoint peu après, déjà à son deuxième tours lui, je l’encourage, le premier n’est qu’a quarante seconde, il part comme une fusée. À la fin du premier tour j’accélère, mauvais réflex de promo car il reste encore une boucle de 5km à faire. Au bout de 6.5 km l’erreur se paye, j’ai les jambes en feux, je prends mon gel et arrive à terminer la course en 44’ en limitant la casse un peu derrière Gilles et Joachim. Je me retrouve quatrième et bon dernier du club (Gilles m’avait dépassé pendant la course à pied) mais heureux d’avoir finis ce premier quart vivant en un temps total de 2h34, sans aucun doutes je remets ca l’année prochaine, superbe expérience !
Encore bravo à Math, Louis et tous les autres pour leurs prestations au Belman.