Accueil‎ > ‎Actualité sportive‎ > ‎

Compte-rendu CB Triathlon Jeunes à Bruges - par Noé Chabot

publié le 30 sept. 2015 à 02:02 par Tom Vandiest   [ mis à jour : 19 oct. 2015 à 03:16 ]
Dans l'histoire du tri, toutes sortes de nouvelles inventions farfelues ont vu le jour au cours des dernières années : vous connaissez sûrement le triathlon xterra ou les triathlons extrêmes comme le Norsman ou le Swissman, le triathlon des neiges ou le triathlon sprint pour les plus explosifs, bref un bel éventail de possibilités. Il existe maintenant depuis bientôt une semaine, une nouvelle discipline de triathlon! La première édition s'est déroulée ce dimanche à Bruges et 4 triathlètes du club y ont participé. Attention, le nouveau champion de Belgique jeunes A est également champion du monde de triathlon des pluies !


Je suis donc parti ce dimanche 13/09 de bonne heure avec Damien Borbath et Marie Moreau en direction de Bruges et ses sombres canaux ; voyage sans encombre si ce n'est cette bagarre continuelle contre la technologie GPS. Arrivé plus de 2h avant mon départ je me lance un repérage de la partie cycliste. Un très chouette parcours de 10,5 km (à effectuer 2X) plat, avec quelques relances mais un fort vent de 3/4 face ou face à certains endroits. Il était donc impératif de ne pas se trouver seul en montant sur son vélo ! Après la reconnaissance, je retrouve Rodrigue Plaza, Thomas Losseau, Pierre Veldeman et Charles Casterman qui eux, avaient décidé d'arriver un peu plus tard.


Et c'est maintenant que les ennuis (ou le fameux triathlon des pluies) commencent. A l'entrée du parc à vélo, le temps qui jusqu'alors avait été couvert mais sec commença à s'assombrir et une 1ère goutte... suivie d'une 2ème ... qui finit par devenir un rideau de pluie empêchant toute visibilité! Mouillé et refroidi par la pluie Charles et moi ( et félicitation à Charles qui effectuait comme 1er tri ce CB en eau libre sous une pluie plus que battante... un vrai dur !) essayons tant bien que mal de préparer correctement notre aire transition ( en vidant toutes les 30sec nos chaussures par exemple).


Après cette préparation assez chaotique, notre triathlon pouvait enfin débuter. En commençant par ces 750m de nat à effectuer en ligne droite ! La mauvaise nouvelle avant le départ : La pluie obscurcissant le canal nous ne pouvions pas voir la bouée située 750m plus loin, alors avec autant vous dire qu'avec les lunettes on y voyait aussi bien qu'au fond du canal de Seneffe ! Bref une natation à l'aveugle en perspective ! Le départ est donné et j'essaye d'ignorer les coups des autres concurrents pour pouvoir gérer mon effort sans stress. Ça part vite mais m'étant bien placé au départ, je ne me fais pas trop bousculer et je réussis à adopter le bon rythme de course. Je reconnais la combi rouge de Rodrigue Plaza qui, après quelques minutes se sent obligé de mettre la pression en venant se coller à coté moi. Je finis par sortir de l'eau en 12min 40, temps raisonnable pour les conditions de course. Derrière, Rodrigue s'embrouille avec les bouées et perd quelques précieuses secondes.


À la sortie de l'eau... encore de l'eau : des gouttes de pluie si épaisses qu'avec ma baisse de lucidité, j'ai cru qu'il grêlait ! J'effectue ma transition sans problème et aperçois Thomas et Rodrigue en sortant du parc qui venaient de terminer leurs natations, l'écart n'était pas grand, la course promettait d'être intense ! En montant sur le vélo deux choix s'imposent : 1) mettre les lunettes et ne rien voir à cause de la pluie, 2) enlever les lunettes et ne rien voir à cause de la pluie... j'opte pour les lunettes. Plus sérieusement, le vélo fut très dangereux en raison des conditions, le drafting : du suicide! Il y avait la pluie chassée par les roues des autres concurrents et celle qui venait du ciel, il y avait les tournants serrés à effectuer sur 2cm d'eau, la visibilité assez moyenne... heureusement assez lucide de la natation je réussis à me mettre dans un bon groupe et effectuer un vélo assez bon avec un 22ème temps à du 35,10 km / h de moyenne grâce notamment à une bonne coopération entre triathlètes.


J'arrive donc en tête de la team RCBT du jour dans le parc de transition, même schéma que lors du triathlon de Tournai : je fais la course à l'avant avant de me faire rattraper sur la CAP par quelques autres comme Timothée ou Thomas Losseau (sur la ligne d'arrivée), sauf que cette fois-ci je suis bien déterminé à ne pas me laisser faire, ayant bien préparé ma CAP je pars donc sur un bon rythme, juste assez vite pour espérer ne pas me faire rattraper, juste assez vite pour pouvoir remettre une couche dans le derniers kil… reste maintenant à espérer que je ne craquerai pas... Malheureusement au 2ème je me trompe dans le parcours mal indiqué par le signaleur, et perds une 20aine de secondes et c'est le moment que choisit Pierre Veldeman pour me doubler, mais bon, j'étais de toute façon trop loin de l'arrivée pour pouvoir le tenir à distance. J'essaye donc de revenir dans mon rythme quand je vois la trifonction RCBT de Rodrigue pointer le bout de son nez, je me réjouis d'en avoir gardé un minimum sous la pédale et j'arrive à rallonger l'écart qui nous sépare en tenant mon nouveau rythme jusqu'à la ligne en arrivant à 30 seconde de Pierre Veldeman à la 29ème place.


Dans l'ensemble je crois que j'aurais pu grappiller 2-3 places en forçant un peu plus en natation ou en vélo mais je sais que ce que je dois travailler est la course à pied, les temps parlent d'eux même, mais pour une première sous la pluie, je suis content de moi. Chouette expérience partagée avec les autres et un esprit de compétition amical toujours plus motivant.


Noé Chabot RCBT