Accueil‎ > ‎Actualité sportive‎ > ‎

Ironman de Klagenfurt – 29 juin 2014 – Les autres Racingmen... - par Jacques Wiame

publié le 17 août 2014 à 13:54 par Vandiest Thomas   [ mis à jour : 19 août 2014 à 02:13 ]


       
 




















Comme l’indiquait Patrick Delmelle dans son compte-rendu , finalement les Racingmen (RCBTistes) étaient cinq au départr de l’Ironman de Klagenfurt. Mais nous pouvons leur associer nos deux anciens coéquipiers français, Thibault Clément et Pascal Stricker, retournés entre-temps dans leur patrie, mais qui ont pris part à l’épreuve et, en ce qui concerne Pascal, ont partagé des stages avec nous encore cette année.

C’est d’ailleurs Thibault qui a réalisé la meilleure performance des Racingmen présents, terminant à une superbe 69è place au classement scratch ! Avec 9h09.13 il établit un nouveau RP de haut niveau et il faut dire qu’il n’a connu aucune faiblesse lors de sa course-record. Néanmoins nous sortirons du lot les magnifiques 3h03.33 réalisés , même si 4h 58’48 sur les 180km du vélo est également une perf excellente ! Il lui a néanmoins manqué un tout petit quelque chose pour se qualifier pour Hawaï.

Derrière lui arrive Philippe Colson en 9h25.55, après une natation très correcte (1h04.26) et un vélo excellent (5’02.59). Philippe n’était pas satisfait de son temps final, et surtout pas de son temps sur le marathon (3h14.17). Il faut savoir qu’il était arrivé en grande forme à Klagenfurt et il ambitionnait de taquiner les 3h ! Mais dans son enthousiasme il démarra son marathon sur des bases de 4’/km, soit 2h48 ! Et malheureusement il devait payer dans le dernier tiers de la course ce départ un peu euphorique.

Comme l’indique Patrick, Pascal Stricker, lui aussi débutant sur l’ Ironman, moyen en natation (1h13.10) l’a dépassé pendant la partie cycliste (5h29.17) et a donc entamé le marathon avec une belle avance sur Patrick. Parti sur des bases assez rapides, Pascal devait néanmoins connaître une fin de parcours difficile (temps marathon : 3h56.43) et finalement Patrick devait échouer à un peu plus de 2 minutes de Pascal, qui réalise finalement 10h54.21.

Pour son premier Ironman, Marc Warnier avait choisi une approche « paisible », le but étant de terminer en bon état, ce qu’il réalisa parfaitement terminant par un marathon en 4h16.21, qui démontre qu’il avait des réserves à la fin. Il devait d’ailleurs dépasser Didier Forrest dans les dix derniers km du marathon le laissant finalement à 6 minutes. Didier pouvait être satisfait de sa natation (1h19.16) et aussi du vélo (juste sous les 30km/h (6h01.56), mais une fois à mi-parcours du marathon les choses devinrent difficiles et ce n’est qu’après de solides ravitaillements que Didier devait retrouver des couleurs et terminer en courant « dans la douleur ».

Quant à Thierry Marinet, comme indiqué par Patrick, il devait quitter l’épreuve sur chute. Vélo en morceaux et légère commotion. Mais entre-temps tout va bien pour lui et il s’est déjà inscrit à un autre Ironman pour cette fin d’année. Nous lui souhaitons donc beaucoup de succès dans cette « répétition ».

Jacques Wiame