Accueil‎ > ‎Actualité sportive‎ > ‎

+

publié le 9 août 2013 à 01:36 par Utilisateur inconnu   [ mis à jour le·9 août 2013 à 01:36 par Vandiest Thomas ]
TRIATHLON LONGUE DISTANCE D'EUPEN - CHPT DE BELGIQUE - par Jacques Wiame  

Eupen le dim 4 août 2013 – 1,9/82/20,7km – 

François Humblet et Edouard Van Dongen, les Racingmen du jour !

Il faisait beau et chaud et il y avait du beau monde au départ des championnats de Belgique de Semi-triathlon à Eupen en ce dimanche 4 août 2013.

Circuit archi-connu des triathlètes belges et organisation super bien rôdée : un superbe décor forestier tout autour du barrage de la Vesdre, mais… un parcours bien accidenté, « agrémenté » d’un revêtement dégradé sur une bonne partie du circuit vélo à parcourir 4 fois avec à chaque tour, en guise d’apéro, la côte du barrage où, par endroits on se serait cru sur des pavés, tellement le revêtement était inconfortable !

Une dizaine de Racingmen était au départ de l’épreuve et l’on était curieux de voir à l’œuvre François Humblet, tout auréolé de son titre de champion de Belgique de Duathlon. Avec des gaillards tels que Tim Brydenbach ou Bert Jammaer au départ, François savait que l’exploit de Wevelgem ne pourrait pas être répété, mais l’important était d’être « dans le coup », et sur ce plan on peut dire que François n’a pas déçu.

Après un 12è temps en natation (26’30), qui devait correspondre en gros à ses attentes, François a réalisé un excellent vélo (2h15.29 – 36k/h) bon pour une 9è place, mais cet effort a-t-il laissé des traces pour la suite, toujours est-il que dans sa discipline préférée, la càp, il a dû se contenter d’une 25è place en 1h23.47, alors que ses adversaires directs arrivaient pour la plupart à des cendre sous les 1h20. Au total une bonne 12è place sanctionnait ce premier championnat de Belgique longue distance auquel participait François. Gageons qu’il tirera pas mal d’enseignements de cette expérience positive !

L’autre Racingman du jour n’est autre qu’Edouard Van Dongen, qui, a moins de 23 ans, participait aussi à son premier semi-triathlon ! Visiblement bien affûté, Edouard a obtenu dimanche une époustouflante 45è place au scratch, doublée d’une 5è en catégorie -23 ans ! La natation n’est pas (encore) son point fort (seulement 248è en 35’33), mais une fois sorti de l’eau il s’est lancé dans une remontée impressionnante passant par un 40è temps à vélo (2h21.03, soit à seulement 1’45 de Philippe Colson) et la cerise sur le gâteau, une 32è place en càp en 1h24.21, soit dans la même minute que François et deux minutes devant Philippe ! Voilà ce qu’on appelle des débuts fracassants !

Philippe, qui fait un peu figure de vétéran à côté d’Edouard est aussi à créditer d’une excellente sortie puisqu’il termine 34è dans ce lot particulièrement relevé, avec notamment un excellent vélo (31è en 2h19’19), sentant le souffle d’Edouard dans les derniers km du semi puisque son jeune coéquipier « échoue » à seulement 50 secondes derrière lui (4h22.50 pour 4h23.40).

D’autres racingmen ont étalé leur belle forme à Eupen et en particulier Méni Piret et Pascal Van Handenhoven qui descendent tous deux sous les 5h sur ce parcours difficile, avec respectivement 4h54.57 et 4h58.13, grâce notamment à une excellente càp pour Méni (1h32.21) et une grande régularité pour Pascal. Celui-ci devance Patrick Delmelle d’une dizaine de minutes (5h08.00) grâce à sa supériorité à vélo. Entre nos deux vétérans se glisse un « petit jeune » débutant, Simon Delépin (5h02.55), qui sait déjà ce qu’il devra travailler l’hiver prochain : la natation où il ne termine que 430è. Mais après cela, 225 places récupérées grâce notamment à son excellent niveau à vélo (2h30.07).

Prudent, moins d’un mois après son excellent Ironman du mois de juillet, Matteo Pedrini s’est permis un semi-triathlon pépère en 5h36.18, qu’il termina très frais, malgré la chaleur, par une bonne càp (1h46.22).

Enfin, au rayon des papys et mamys, notons que Catherine Avenati n’a manqué le podium des +50 que de 50 secondes, temps qu’elle a laissé échapper dans le stress de la natation, avant de se reprendre à vélo et surtout en càp (1h55.26) pour un total de 5h54.01, tandis que, pour ma part, j’ai eu la satisfaction de décrocher la troisième marche du podium chez les +60, après une natation sans histoire (c’est toujours une réussite pour moi !), un vélo bien géré et un semi un peu pénible sur la fin, le tout pour un total de 5h47’.05. Les sexagénaires étaient quand même huit au départ !
 
Comments